facebook

14 mars 2015

by Anthony Lacroix / / Published in Anthony Lacroix

L’est regorge de ces petits tableaux de la vie qui nous font nous arrêter quelques secondes en suspend entre l’intérêt et la surprise. Hier soir, en allant chercher des chips au dépanneur, j’ai vu l’une de ce que j’appelerais une pièce de la vie (ouais c’est kitsh): deux hommes avec des t-shirt de moto parlant avec la caissière d’un certain âge. Ça parle de problème de famille, de la température, de trucs tellement normaux que je ne suis pas certain de bien comprendre. Un enfant rentre tout seul, 7 ans maximum, ils le connaissent, il est supposé dormir chez la caissière, c’est sa soeur qui le garde. Le dépanneur comme un épicentre de leur vie.